Veillées de Commémoration du Génocide Arménien, la Jeunesse se mobilise !

Publié le par Jules BOYADJIAN

Poursuivons dans notre semaine spéciale, commémorations du Génocide Arméniens, avec les veillées en l’honneur de ses victimes. Ce sont ces évènements qui se déroulent le 23 avril partout en France afin de se remémorer le souvenir des martyres du Génocide Arméniens. Comme tous les ans, c’est la jeunesse et particulièrement, la FRA Nor Seround (Nouvelle Génération Arménienne) qui se charge de l’organisation. A Paris, Lyon, Marseille, Valence ou Nice, cette association organise des évènements pour informer et sensibiliser sur la question du Génocide Arménien, mais aussi le rapport à la Mémoire. L’importance du devoir de mémoire est total dans notre République puisqu’il permet de protéger les générations futures face au perversions du genre humains incontestablement dangereuses pour notre avenir commun, tout en conservant un socle de valeurs qui fondent l’unité du peuple français. Nous souhaitons par ailleurs mettre l’accent sur deux de ces évènements, l’un à Paris, l’autres à Lyon en rappelant encore une fois qu’ils s’inscrivent dans une dimension nationale voire européenne et mondiale de cette association de jeunes de lutte contre les Génocides à savoir, la FRA Nor Seround.

 

A Paris, le Parvis de Notre Dame devient le sanctuaire de la Mémoire

Il s’agira d’un événement tout à fait exceptionnel, organisé en collaboration avec d’autres associations de jeunesses. La connotation politique sera exposée par la prise de parole des deux grands mouvements français de jeunesse politique à savoir les Jeunes Populaires et le Mouvement des Jeunes Socialistes. Cette dimension politique est très importante dans la mesure où le négationnisme de la Turquie est un négationnisme d’Etat qui exige en réaction une réponse d’Etat. Ensuite le partage des mémoires pourra complètement s’instaurer, avec l’intervention d’un représentant de l’organisation IBUKA, spécialiste du Génocide Rwandais et l’Union des Etudiants Juifs de France rappelant la souffrance de la Shoah. Il y aura aussi une ouverture sur le présent et le future dans la lutte pour la prévention des Crimes contre l’Humanité par la prise de parole du Collectif Urgence Darfour. La soirée sera en outre clôturée par la projection de l’excellent film-documentaire de Carla Garapetiann, Screamers, qui retrace le combat du groupe mondialement System of a Down pour la reconnaissance du Génocide Arménien aux Etats-Unis, et la lutte en faveur d’un monde de paix. (à ce sujet nous consacrerons d’ici peu un article très complet).

 

A Lyon, MémoArt, quand l’Art devient Mémoire

A Lyon la veillée de commémoration du Génocide Arménien est strictement organisée par la FRA Nor Seround. Pour la troisième année consécutive, la nouvelle génération arménienne organisera donc MémoArt. Il s’agit d’un formidable événement qui permet de sensibiliser sur la question de la Mémoire au travers de l’Art. Un grand moment pour les artistes qui ont mis leur génie au service de causes justes. Là encore il y aura des interventions fortes, notamment de la part de l’association Hyppocampe qui s’engage sur la question de la protection de la mémoire de l’Holocauste mais encore le Collectif Reconnaissance, qui base son action sur tous les génocides et autres Crimes contre l’Humanité. La dimension politique ne sera pas ignorée puisqu’il y aura des exposés sur la nécessité d’une loi condamnant la négation du Génocide Arménien.

 

 

 

Les mémoires ont vocation à s’ouvrir pour prendre vie. Elles sont le patrimoine d’une République, et sont axées sur la lutte contre les Génocides et exactions de masses lorsque la République est fondée sur des principes de Droit de l’Homme comme c’est le cas en France. Nous ne pouvons que souhaiter le succès de ces actions et un appel général à soutenir par votre présence et votre participation ce type d’événements qui se déroulent partout en France.

Publié dans Génocides

Commenter cet article