Reconnaissance du Génocide Arménien aux USA: Adam Schiff vs. Condolezza Rice

Publié le par Jules BOYADJIAN

À l’approche des commémorations du Génocide Arménien, « pour la justice » a décidé d’orienter ses articles sur cette question humaine. Notre première contribution est axée sur la reconnaissance de ce Génocide aux Etats-Unis. Déjà 40 Etats fédérés ont fait cet acte de reconnaissance. Les derniers d’entres eux, l’Ohio et le Dakota du Nord datent de la semaine dernière.

 

Avec l’arrivée d’une majorité démocrate à la chambre en novembre 2007, l’opportunité de l’aboutissement d’une résolution reconnaissant le Génocide Arménien s’est accru pour de multiples raisons. La plus forte d’entre elles est sans nul doute l’accession de Nancy Pelosi au poste de Porte-Parole du Congrès Américain qui lui donne la compétence d’organiser l’agenda des sessions plénières de la Chambre des Représentants. L’étape qui avait été bloquée pendant des années par Dennis Hastert, l’homme du parti Républicain.

En janvier, à la Chambre des Représentants puis quelques semaines après au Sénat ont été présentés deux résolutions, H. Res. 106 et S. Res. 106 invitant le Congrès américain à reconnaître le Génocide Arménien. Il s’agit de résolutions controversées. Même si la réalité du Génocide Arménien est admise de tous, c’est bien, l’opportunité d’un tel texte en raison des relations diplomatiques avec la Turquie qui pose problème. D’où l’intensifications de pressions de toutes parts, qu’il s’agisse du Département d’Etat, de l’Ambassade turc, ou de lobbys industriels dans lesquels la Turquie est partie prenante, à l’encontre des membres du Congrès particulièrement les responsables politiques. C’est ainsi que Tom Lantos, le Président de la Commission des Affaire Etrangère de la Chambre n’a toujours pas mis ce texte à l’ordre du jour de même que son équivalent au Sénat Joe Biden.

Face à ces pressions, l’Armenian National Committee of America a souhaité perpétuer sa démarche démocratique en faisant co-sponsoriser le texte par des membres du Sénat et de la Chambre témoignant l’intérêt de ceux-ci à cette résolution. Déjà 190 Représentants et une trentaine de Sénateurs incluant Hillary Clinton (en attendant le geste d’Obama qui ne serait tarder cf. Obama se détermine sur le Génocide Arménien) ont co-sponsorisé ces résolutions.

Afin de vous montrer toute la sensibilité de la question, nous avons souhaité vous proposer un débat très tendu entre le Représentant de Californie Adam Schiff, rapporteur de la résolution H. Res 106, et la Secrétaire d’Etat Condolezza Rice où le Democrate californien se montre très engagé sur la question du Génocide Arménien, face à la représentante de l’administration américaine plus perdue que jamais.

GRAND SPECTACLE !

Publié dans Génocides

Commenter cet article