Lettre commune ARAC, Libre Pensée, LDH, Union Pacifiste de France

Publié le par Jules BOYADJIAN

      

         La Fédération nationale de la Libre Pensée, L’Association Républicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ARAC), La Ligue des Droits de l’Homme, l’Union Pacifiste de France, ont toutes les quatre le même souci de mettre en cause et en accusation les rouages visibles qui ont entraîné et entraînent les peuples les uns contre les autres. Elles s’efforcent d’éclairer les consciences sur les responsables des guerres et d’obtenir que justice soit rendue aux hommes dont le comportement pacifiste en plein conflit a entraîné la mort, qu’ils aient été fusillés pour l’exemple ou transportés en groupe dans le no mans’s land et massacrés par l’artillerie des deux camps.

 

       

 

         C’est pourquoi, ces associations s’adressent à vous aujourd’hui, Monsieur le Premier ministre, en souhaitant que vous receviez une délégation composée de leurs dirigeants dans le but de vous présenter une demande de réhabilitation de ces hommes injustement qualifiés de déserteurs ou de soldats morts pour la France, alors qu’ils ont été punis de mort par la France.

 

 

 

         Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement britannique avait demandé au Parlement de faire adopter une loi réhabilitant les 306 fusillés britanniques pour l’exemple. Il nous semble qu’une telle disposition législative devrait être possible en France.

 

 

 

         Dans l’attente de votre réponse à cette sollicitation, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre considération distinguée.

 

 

 

Paris, le 16 mars 2007

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article