Reconnaissance par la France

Publié le par Jules BOYADJIAN

Afin de pérenniser son crime, l'Etat turc mène depuis plus de 90 ans maintenant un négationnisme des plus actifs, à l'intérieur mais également à l'extérieur de ses frontières. Propagande, désinformation, stigmatisation des populations arméniennes, tous les moyens sont bons pour instaurer le déni sur tous les continents. Mais l'arme préférée, dont use le gouvernement turc, est la dissuasion diplomatique alimentée de menaces économiques. Pendant de nombreuses années, les défenseurs de la vérité, concernant le génocide arménien, se sont heurtés à ces procédés. Mais la France a finalement résisté à ses pressions, pour prendre le chemin de la Justice et de la vérité. Après une procédure, longue, difficile, mise en cause à de nombreuses reprises par le Président de l'époque qui se montrait plus que sensible aux réticences formulées par Ankara, la République adoptait une loi, le 29 janvier 2001 stipulant:

"La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915."

La France a donc été la première grande démocratie du monde à faire ce geste fort et en tout point exemplaire puisque dans les années qui suivirent de nombreux Etats (Allemagne, Italie, Suède, Hollande, Suisse, Pologne, Belgique, Lituanie, Pologne...) allaient également faire ce geste fort pour l'Humanité en reconnaissant le premier génocide du vingtième siècle.  

Publié dans Génocides

Commenter cet article